Tous savoir sur Métriques et dimensions de l’analyse du web

Les données générées par les plateformes d’analyse web sont le résultat de combinaisons hétérogènes de métriques (données quantitatives) et de dimensions (attributs qualitatifs des données). Aujourd’hui, après une discussion avec nos experts, nous avons décidé de présenter un aperçu des principales métriques et dimensions utilisées dans l’analyse du web. N.B. Sur le marché, il existe plusieurs plateformes et plusieurs excellents outils d’analyse web, c’est pourquoi les noms des métriques et des dimensions peuvent varier en fonction de la plateforme d’analyse préférée (nous sommes traditionalistes et nous apprécions particulièrement l’outil d’analyse de Google).

Métriques et dimensions de l’analyse du web : quelles sont-elles et quelles informations peuvent-elles nous donner ? L’analyse web Les métriques à analyser sont les suivantes :

Visites – nombre total de visites sur le site dans un intervalle de temps donné (même par le même utilisateur)

A quoi il sert : il représente le volume de trafic que le site reçoit pendant une période donnée. C’est l’une des mesures les plus utilisées pour établir un historique des volumes de trafic du site, sur lequel on peut baser des comparaisons et/ou des projections.

Visites uniques : nombre de personnes (ou d’IP individuelles) ayant effectué au moins une visite sur le site.

À quoi ça sert : c’est la mesure qui permet de connaître avec précision le nombre d’individus qui ont interagi avec le site dans un laps de temps donné.

Pages vues: nombre total de pages visitées, même par le même utilisateur, dans un intervalle de temps donné. Comprend des vues répétées de la même page.

À quoi ça sert : indique le volume global du contenu du site Web auquel les utilisateurs ont accédé.

Pages vues par visite : moyenne arithmétique du nombre de pages vues par visite du site. Comprend des vues répétées de la même page.

À quoi ça sert : il offre des indications sur la “profondeur” des visites sur le site et le niveau d’engagement avec le contenu. Cette métrique doit être interprétée en fonction de la nature du site et de ses objectifs (par exemple, en ce qui concerne le nombre minimum de pages souhaitées par visite).

Durée des visites : moyenne arithmétique de la durée d’une visite unique sur le site.

A quoi ça sert : il indique le temps moyen passé par les visiteurs sur le site. Ce paramètre doit être interprété en fonction de la nature du site et de ses objectifs.

Temps passé sur la page: moyenne arithmétique du temps passé par les utilisateurs sur une page (ou un ensemble de pages) donnée.

A quoi ça sert : il détermine l’efficacité d’un contenu, en fonction de son type et de ses objectifs.

Taux de rebond : pourcentage de visiteurs qui ont abandonné le site après une seule page.

A quoi il sert : il mesure le pourcentage d’utilisateurs qui arrivent sur le site et le quittent immédiatement. Le pourcentage de taux de rebond peut être interprété de manière opposée selon la nature du site : par exemple, un taux de rebond élevé pour un site informatif est une indication que les pages peuvent être peu utiles/intéressantes, alors qu’il peut être considéré comme un chiffre positif pour un site ou une page qui a le simple but de diriger les utilisateurs ailleurs.

Nouvelles visites : pourcentage de premières visites sur le site par rapport au nombre total de visites.

A quoi ça sert : métrique utile notamment lorsque l’objectif du site est d’augmenter le volume de trafic provenant de nouveaux types de visiteurs.

Nouveaux utilisateurs/utilisateurs de retour : rapport entre les premières visites sur le site et les utilisateurs qui ont déjà visité le site auparavant, dans un intervalle de temps donné.

À quoi sert-il : selon les objectifs du site, il sert à comprendre dans quelle mesure les volumes de trafic sont répartis entre les nouveaux utilisateurs et les utilisateurs fidèles.

Vitesse de chargement du site : temps moyen (en secondes) nécessaire au chargement d’une page du site, entre le moment où elle commence à s’afficher dans le navigateur et celui où elle finit de se charger.

A quoi ça sert : une métrique fondamentale pour contrôler l’efficacité du site en termes de vitesse, aussi et surtout pour l’utilisation sur les appareils mobiles.

Les dimensions de l’analyse web (attributs qualitatifs des données) à étudier attentivement sont les suivantes :

Time : intervalle de temps sur lequel définir une enquête (jour, semaine, mois, année, intervalle personnalisé).

Origine géographique et langue : d’où viennent les utilisateurs (pays, ville, continent, sous-continent) ; paramètres de préférence linguistique.

Technologie utilisée : outils technologiques utilisés par les utilisateurs pour naviguer sur le site (type d’appareil, navigateur, système d’exploitation, fournisseur de réseau).

Contenu : pages, pages entrantes et sortantes, “événements” réalisés sur le site (par exemple, téléchargements de documents, clics sur des liens sortants).

Canaux d’acquisition du trafic : canaux web par lesquels les utilisateurs arrivent sur le site. Le principal groupe de canaux comprend : le trafic direct, la recherche organique (c’est-à-dire le trafic non payant des moteurs de recherche), les sites de référence, les réseaux sociaux. Les autres canaux s’ils sont actifs sont par exemple : le marketing par courriel, la publicité numérique, les affiliations.

Recherche sur le site : contrôle la fonction de recherche du moteur interne d’un site web, renvoyant les termes de recherche saisis par les utilisateurs, le nombre de recherches par terme et d’autres indicateurs.

Cibles : pour suivre la réalisation de certaines actions effectuées par les utilisateurs sur le site (par exemple, remplir un formulaire, durée minimale d’une visite, nombre minimal de pages par visite).

Les principaux indicateurs à prendre en compte lors de l’analyse des recherches des utilisateurs et les actions d’amélioration connexes que vous pouvez entreprendre concernant les recherches sur les sites externes et/ou les recherches internes sur votre site web :

Principaux moteurs de recherche référents: Principaux moteurs de recherche (Google, Bing, Yahoo…) qui apportent du trafic au site.

Action : utiliser les outils pour webmasters appropriés (par exemple, Google Search Console) pour optimiser le contenu et la structure du site et le rendre ainsi plus facilement lisible par les robots des moteurs de recherche et “trouvable” par les utilisateurs.

Principaux termes/phrases de recherche : Les principaux mots et phrases tapés dans les moteurs de recherche par lesquels les utilisateurs arrivent sur le site.

Action : vérifiez que les termes utilisés par les utilisateurs correspondent ou sont similaires à ceux utilisés sur le site. Vous pouvez vous inspirer des mots et des phrases utilisés par les utilisateurs pour améliorer la terminologie que vous utilisez dans les titres, les métadonnées, les URL et le contenu en général afin de l’optimiser pour les moteurs de recherche.

Principaux termes de recherche à faible CTR (taux de clics) : Mots et phrases tapés dans les moteurs de recherche qui apportent la plus faible part de trafic au site.

Action : revoir et mettre à jour le contenu que les utilisateurs visitent après avoir recherché ces termes, afin de le rendre plus attrayant et utile.

Principaux termes/phrases de recherche : Les principaux mots et phrases tapés par les utilisateurs dans le moteur de recherche interne du site.

Action : créez du nouveau contenu ou mettez à jour le contenu existant, en incorporant la terminologie de l’utilisateur dans les métadonnées, les balises et le texte, afin d’aider les visiteurs à trouver les informations qui correspondent le mieux à leurs besoins de recherche.

Principales recherches qui ne donnent pas de résultats : Mots et phrases tapés par les utilisateurs dans le moteur interne du site qui ne donnent pas de résultats, en raison de l’absence de contenu associé ou d’une représentation incorrecte.

Action : analyser le contenu pour comprendre s’il est opportun de le mettre à jour ou de publier un nouveau contenu qui représente le besoin exprimé par l’utilisateur dans la recherche.

Principaux termes de recherche ayant un faible CTR (taux de clics) : Mots et phrases tapés dans le moteur de recherche interne qui renvoient le plus petit nombre de pages vues.

Action : intégrer la terminologie valide dans le texte et les métadonnées afin de rendre les pages plus pertinentes pour ces termes.

Principales fluctuations dans les premières recherches : Macro changements dans le classement des termes les plus recherchés dans le moteur de recherche interne du site.

Action : essayez d’analyser les raisons pour lesquelles certains termes deviennent moins populaires que d’autres et vice versa ; assurez-vous que les nouveaux termes de recherche populaires ont un contenu qui répond aux nouveaux besoins exprimés par les visiteurs.

Utilisateurs utilisant la recherche sur le site : Pourcentage de visiteurs uniques du site qui utilisent la fonction de recherche interne.

Action : vous aide à comprendre si vous devez optimiser la fonctionnalité de recherche et l’architecture de l’information de votre site, en veillant à ce que le contenu le plus recherché soit aussi visible que possible.

Une analyse systématique des données statistiques sur les performances et la satisfaction des utilisateurs est fondamentale pour décider des actions à entreprendre pour améliorer un service numérique, mais il est tout aussi essentiel de créer des rapports ad hoc destinés à être partagés au sein d’une équipe de travail (ou avec d’autres parties prenantes). D’une manière générale, il est possible de créer et d’envoyer des rapports personnalisés directement à partir des principales plateformes d’analyse web.

Marketing des médias sociaux : voici les avantages de l’utilisation de Twitter
Affiliation-Marketing avec le réseau d’affiliation SuperClix